Err

Le B.A-BA de l'éclairage LED - lumisign.fr

Les lampes LED commencent à se faire une place à côté des modèles à incandescence ou à halogène. Elles sont économiques et conviennent pour une large gamme d’application.

Robuste et performante

La technologie LED est relativement récente par rapport aux autres solutions comme les éclairages à incandescence, à halogène ou à néon. Cependant, elle entend séduire en étant plus économique. Si une ampoule à incandescence dispose d’un filament, une lampe LED repose simplement sur une diode électroluminescente.
Un semi-conducteur qui génère de la lumière une fois branché à un réseau électrique de 220V ou soumis à une tension de 12V pour certains modèles. Sa structure la rend moins consommatrice en énergie et plus robuste. Car les lampes LED peuvent durer jusqu’à 100 000 heures, distançant ainsi les modèles à fluorescence. De plus, elles craignent rarement les baisses de tensions.

Une large gamme d’applications

Certes, ce type d’ampoule est connu pour sa faible consommation d’électricité, mais il existe des variantes qui montent en puissance. Dans ce cas, il est parfois conseillé d’opter pour un système de refroidissement. La diversité se retrouve également dans le type de culots proposés pour les éclairages LED. Pour les modèles fonctionnant à 220 V, les standards GU10, G9, E14 et E27 sont disponibles alors qu’en basse tension, il existe des lampes à culots MR16 ou GU5.3.
D’autre part, l’angle de diffusion varie selon les modèles. Il est possible d’opter pour un éclairement étroit de l’ordre de 30° ou un éclairement plus ouvert. Enfin, les éclairages LED se déclinent en plusieurs couleurs et formats. En considérant ces caractéristiques, il apparaît clairement que les lampes LED conviennent pour une large gamme d’application. Elles peuvent servir à éclairer l’extérieur de la maison alors qu’un ruban LED trouvera souvent sa place chez de nombreux décorateurs.